A ma jolie poêle

7 Juil

C’est parfois long.

Les habitudes s’attachent et collent, comme la graisse à la poêle un lendemain du «laisse la vaisselle on la fera demain».

Les autres poêles, lisses et sans défauts ont l’air si belles.

Tu es à Ikea, au milieu des rayons, tu achèterais toutes les belles poêles qui sentent bon la perfection.

Tu parles, au deuxième steak,elles attacheront et tu diras comme tout ces vieux, «c’est plus ce que c’était, de mon temps, les poêles c’était pour la vie»

Il a pas tord.

Ta vielle poêle te tient la jambe.

Sentimentaliste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :