11 Nov

Les plumes de ton oreiller se fanent. Tu es partie depuis bientôt 3 semaines.
C’est pas la meilleure des pensées positives avant de s’endormir.
Si je me mets à penser à ça, je suis foutu.
Tu t’en fou.
Ton nouvel oreiller te tient compagnie.
Et moi. J’essaie l’homéopathie par le vin.

Demain c’est dimanche. Je prends un peu d’avance sur les buveurs de la messe de 11h.
C’est parce qu’ils boivent du vin le matin qu’ils voient parler les statues ?


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :