21 Déc

J’emmerde le temps qui passe
Puisqu’il passe sans toi

Sans tes yeux pour la soutenir, ma terre se casse la gueule.

Publicités

5 Réponses to “”

  1. Moonlightshadow janvier 12, 2012 à 9:51 #

    P.S : on est au moins deux.

    P.S 2 : C’est parce qu’il n’y a pas grand chose à rajouter à ce que vous écrivez/tu écris que les commentaires ne se bousculent pas…

    • sismographe janvier 13, 2012 à 11:06 #

      Une petite explication au premier PS serait incroyablement généreuse, je ne suis pas bien réveillé 🙂

      • Moonlightshadow janvier 13, 2012 à 5:10 #

        Oui pardon… ça n’était limpide que pour moi ( pas très intéressant dans un dialogue) mais je ne voulais pas « plagier ».
        Simplement dire :
        Au moins 2 à « emmerder le temps qui passe
        Puisqu’il passe sans LUI

        Sans SES yeux pour la soutenir, ma terre – AUSSI- se casse la gueule ».

        (Voilà ma généreuse explication de 18h07)

      • sismographe janvier 15, 2012 à 12:30 #

        Merci en effet je ne devais pas être réveillé, c’est tout à fait clair en fait !

  2. sismographe janvier 13, 2012 à 7:13 #

    Sans doutes, je n’avais pas vocation à ce que beaucoup de paires d’yeux se baladent sur ma page, donc j’apprécie surtout la qualité des mots qui y sont laissés.
    Quoi qu’il en soit, merci…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :