2 Jan

Dès qu’elle me regarde, avoir l’impression d’un ventre défragmenté, une étincelle alors qu’elle respire à peine, suffisant pour déclencher une armée de chevaux de Troyes en pleine poitrine.

Et le jour où elle s’approchera, brûler tout entier.
Faiseuse de phénix.
Viens me réduire en cendres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :