29 Fév

C’est comme si ton père t’avais appris à aimer un truc improbable comme le Curling, et qu’au détour d’une conversation elle t’apprend qu’elle adore ça…
Et bien tu remplaces les balayeurs de glaces par des chevaux aux noms improbables comme Baron du Charny qui font la course à Vincennes.

Et moi je trouve ça encore plus fort que de savoir jouer du piano ou de savoir jongler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :