19 Mar

Tu sais, j’ai peur. Terriblement peur de ne plus jamais me sentir protégé.

Quand quelqu’un te regarde, et qui de ce seul regard, est capable d’effacer toute ta peine. Aujourd’hui, la peine a écumé chaque centimètre carré de moi même.
Elle continue sa route, elle repasse aux mêmes endroits, insiste davantage, creuse un peu plus.

Qui d’autre que toi me regardera comme ça ? Passera sa main sur mon visage. Sa main magique qui fait disparaître la peur. La main Cajoline.

Elle, elle ne me regarde pas. Elle ne m’a jamais vraiment regardée d’ailleurs. Elle a vu vite fait. Elle a jeté un œil. Mais jamais les deux.

 « T’as de beaux yeux tu sais »
« Ta gueule »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :