20 Mar

C’est tellement difficile, rien ne semble pouvoir faire partir ça. Il faudrait une perfusion d’eau de javel pour tout effacer.
Au moins en surface, ces traces, ces preuves de ce qui devient criminel.
Tu ne fais presque rien, mais j’ai l’impression que c’est la vie toute entière qui a voulu que ce soit toi qui l’incarne au mieux.
Quand d’un seul éclat de rire, tu m’éclates les yeux, le corps, les mains et l’esprit tout entier.
Quand juste avec tes silences tu fais plus de bruit qu’une armée qui marche dans les rues de Paris.
Qui m’assiège tout entier.
C’est comme gagner la guerre, un prix de Nobel de littérature, entrer au Panthéon, cueillir un Edelweiss, respirer pour la première fois.

Tes silences qui ne regardent que moi, je ne te le dis pas, mais ils me font ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :