23 Mar

Elle ne fait rien. Elle possède tout. Et j’ai beau faire la plus belle course du monde pour essayer de passer un autre cap. Sans rien faire, elle reste dans mon horizon.

Je n’aurais jamais cru que je serais assez idiot pour continuer à courir.

En plus je déteste ça. Et je ne cours après rien. Elle n’est pas devant, brandissant le joli drapeau d’arrivée qui aurait fait qu’aurais fait le 100 mètre en moins de 4 secondes.

Je ne cours après rien.

Et en plus la piste tourne en rond.
J’ai presque envie de lever la tête et de jeter un œil vers les gradins. Mais si elle n’y est pas…
Je sais qu’elle n’y est pas.
Mais tant que mes yeux restent fermés, son ombre se dessine sur les bancs de mon esprit.
Alors je cours les yeux serrés. Je me casse la gueule. J’en ai marre. Mais aujourd’hui, même si elle ne fait rien, c’est une raison suffisante pour continuer.

Si tu la voyais ne rien faire, tu tomberais amoureux
Et si elle se mettait à rire à côté de toi. Tu vendrais ton propre pays pour partir avec elle.
Parole d’exilé. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :