14 Mai

C’est comme traverser l’espace, c’est comme retour vers le futur.
88 miles à l’heure pour se projeter, s’élancer, et éclater contre toi.
Et se retrouver là où tu n’aurais jamais cru aller.
Ne jamais dire jamais.
Plus jamais je ne dirais ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :