5 Juin

La chute. Les mains projetées vers l’avant avec l’envie d’embrasser le sol.
J’y mettrais presque la langue.
Prêt à rouler des pelles au macadam en m’échouant dessus.
Mais l’effleurer le plus longtemps possible. Et je sens que même si je suis nul en apnée, en bras de fer chinois et français (mais pas de la gauche, ça compte hein), à ça je me mettrai la misère à moi même.
Rester en lévitation. Magicien du dimanche.
Pour consacrer mon temps à tomber amoureux sans jamais toucher le sol.

J’ai vérifié, dans les règles du jeu, on a le droit.
Ravensburger, mon nouvel ami.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :