11 Juin

On était dans la merde. Il me restait approximativement douze minutes pour faire mon sac et partir en courant de ton appartement. Quitter ta ville. Retourner dans la mienne.
On a fermé les yeux, j’avais dix minutes de retard.
En vingt secondes tu prenais tes affaires. On a pris le premier train. On a explosé les sabliers.
Alors ce matin quand j’ai quitté ton visage au milieu des draps, j’ai souris.
Parce que ça n’arrive pas dans les films, ça n’arrive pas dans la vie.
Mais ça t’arrive comme un coup de poing dans la gueule.
Celui où tu tends l’autre joue.
Jésus, mon nouveau meilleur ami.

Publicités

2 Réponses to “”

  1. Mr Nobody juin 11, 2012 à 9:17 #

    « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »
    Mark Twain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :