23 Août

Ce soir je vais rentrer et tu ne seras pas là.
En soi ça ne devrait pas me faire bizarre. Ça ne fait pas longtemps que tu y es, là.
Le problème c’est que quand tu es là, ça se voit.
C’est pas juste une babiole vite fait posée dans un coin.
C’est un meuble en pin massif avec 46 tiroirs.
Je vais aimer me retrouver seul. Mais je vais encore plus aimer te retrouver.
Mais je triche.
Tricheur !

J’ai parfumé mon t shirt pour dormir. Tu sais, le rouge.
Je l’ai parfumé de toi, ce matin alors que tu dormais encore.
J’avais l’impression de braver un interdit.
D’entourlouper la solitude comme tu dirais.
Je l’ai plié en douze, caché sous une pile de vêtements pour (je t’ai finalement avoué ce midi) « éviter que le parfum il disparaisse »

Alors c’est décidé, ça y est.
Ce soir je dors avec toi.
Si je me mets à faire la conversation à mon t shirt, on est foutu.

(silence)

N’oublies pas de m’envoyer une bonne blague avant de dormir.
Parce qu’il ne saura pas me faire rire comme toi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :