18 Déc

Je suis en apnée.
Je ne respire plus
C’est la remise des oscars la plus longue de l’histoire de l’humanité
J’attends. Pendu à toi, à tes mots
Des mots qui restent souvent mort nés entre tes lèvres
Tu as la parole avortée
Je n’ai plus envie d’ouvrir un livre, je veux te lire toi, lire tes mots
Lire notre histoire
Lire qui je suis
J’ai les sens dans tous les sens

Et moi j’ai envie de te regarder, d’être fasciné par ce visage que je connais mais que je veux garder intact
Garde moi intact
Parce qu’on ne respire jamais deux fois le même air
Ne me dis pas que tu n’as plus besoin de me regarder pour me voir
Et fais, fais-le avec moi
Une plongée dans le silence de nos regards passés pour respirer sans oxygène.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :