19 Déc

Qu’est-ce que tu m’as fait.
C’est mon ombre qui se barre

Je suis fendu. Je ressemble à un vase rabiboché.
Mais l’eau qu’on lui met se vide par les interstices de marbre.

J’ai tellement mal. J’appuie du plus fort que je peux. Mais ça pète de partout.
Je vais finir dans une brocante, au plus offrant.
A mendier tout l’amour du monde.

Publicités

5 Réponses to “”

  1. psf décembre 19, 2012 à 10:16 #

    Peut-on réellement croire qu’un jour quelqu’un comblera les failles ? Faut-il l’espérer ?

    • sismographe décembre 19, 2012 à 10:17 #

      Faut supporter les super glues qui s’accrochent un peu trop et ça devrait le faire 🙂

      • A. décembre 19, 2012 à 1:29 #

        Au risque d’être super glue, j’oserais la plus forte enchère…

      • maggy2013 décembre 23, 2012 à 8:25 #

        Pour quoi tant de douleur… ?

  2. sismographe décembre 27, 2012 à 8:36 #

    Les chants désespérés sont les chants les plus beaux disait S. John Perse, qui sait, j’ai voulu vérifier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :