28 Fév

Elle portait son rire Jusqu’à l’exponentiel
J’aime pas
Jurer
Mais putain qu’elle était belle

Publicités

2 Réponses to “”

  1. Aurélie mars 9, 2015 à 5:15 #

    Je viens de lire Aloïs…
    C’est bouleversant, merci pour ce beau partage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :