10 Avr

J’ai peur. Quelque chose qui ne s’explique pas. Qui n’a pas de sens. Mais j’ai toujours été les sens à l’ouest.
Mes peurs sont présentes.
Me rendent absente. Absorbent le rendement de mes états d’esprits.
J’ai ruiné mes efforts. J’ai les yeux crades. Le corps en rade. Un visage sans parade qui claque entre mes doigts au rythme de mes angoisses passagères.
Je me demande si je suis livide. Si le sang passe encore. Quand en un quart de seconde j’ai tout le cœur qui est mort.
Il s’active dans son coin comme un pauvre orphelin, la gueule entre deux murs.
Un bonnet d’âne pour un drame qui se pavane.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :