26 Août

La femme que j’aime m’a oublié.
Et bien que je me tienne droit, fier devant ses yeux fermés, elle ne peut rien y faire.
Quel est le mot ? Quel est celui qui décrit l’orphelin du sentiment ?
Sa maladie ressemble à un nom de mission secrète du Pakistan pour détruire le monde. Mon monde.
Al Zeihmer.
Al Zeihmer

Je peux lui hurler qu’elle me manque plus que quiconque ici, je peux remplir mes larmes de questions sans réponses.
Elle n’ouvrira pas les yeux.
Elle ne saura même pas ce qui est en train de se passer.
Tu ne souffres plus j’espère.
Tu fais semblant de m’oublier parce que tu as oublié tous les autres pour de vrai, mais moi, mais nous, tu ne peux pas avoir fermé les yeux dessus.
Ta vie est désemplie depuis que tu ne sais plus mon nom. La vie. Ta vie. Notre vie.
La mienne est remplie d’une absence sans nom.
Tu débordes de moi même tellement je n’ai plus de place en moi pour penser davantage à toi.

Derrière tes yeux fermés.
J’aimerais pouvoir aller te chercher.

Et comme tout imbécile amoureux, j’espère, à chaque fois que je te vois qu’un miracle va se produire.
Que tu vas m’interpeller par mon petit surnom d’enfant sage.
Déjouer les plans du Moyen Orient.
Libérer ton esprit.
Soulager ton coeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :