4 Nov

Aujourd’hui est un jour comme les autres. La date ne sera pas un souvenir mémorable, il n’y a rien à fêter, rien à quoi penser, cela devrait être un jour qui ne fait de mal à personne.
Mais ces journées où rien ne se passe m’angoissent. Elles ressemblent au reste d’une assiette que l’on va jeter à la poubelle.
J’ai toujours mal au cœur pour ces restes qui ne servent à rien.

Une journée de perdue. Une journée que l’on ne pourra pas revivre deux fois.
C’est jeté, oublié, trié, éliminé.

Pourtant je ne peux rien y faire à par procrastiner ma bonne humeur au lendemain.
Mais si demain état aussi une journée banale ?
Ma respiration s’accélère soudain.
A 28 ans et je suis une hypocondriaque de l’ennui et de la banalité.

J’essaie de comprendre, de savoir comment tout ça a commencé, mais j’ai sentiment que c’est un gêne qui a germé de travers depuis le début.

Ce n’est pas les maladies que je crains, ce sont les sentiments. Leur instabilité me fascine puis me donne envie de les analyser.
Puis l’analyse m’entraîne le plus souvent dans une psychanalyse express qui débouche sur des symptômes plus profond qu’un mal de gorge ou qu’un mal de tête.

Une sorte de triturage post traumatique ou de dissection de chaque fait et geste de la vie.
Une occupation à temps plein non rémunérée par le pôle emploi.

Seul axe de guérison probatoire : l’amour. Mais pas l’amour de supérette qui s’offre trois roses à la Saint Valentin, l’amour qui transporte et qui réussi à faire que chaque jour compte (une partie de moi est déjà en train de penser à cette scène de Titanic « Pour que ce jour compte »).

L’amour des films, des livres, l’amour sous OGM qui jamais ne meurt ni ne essouffle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :