3 Mar

Un puis sans fond qui s’abrutie a se sentir au plus profond
Mais c’est sans toi qu’il faut grandir, et je te jure que ma prison
C’est cette terre qui sans tes yeux, le pessimisme des pauvres cons
A demander a tous les autres pourquoi tu n’as pas su m’aimer
Si tu savais comme j’ai du mal à la côte de cet océan
Puisque sans toi est l’avenir
Puisque les cœurs ont la raison
Qu’on veut bien à tous leur faire dire
Et les martyrs en haut des ponts
Moi j’irai bien y faire un tour histoire d’avoir à raconter
Comment ma belle histoire d’amour
Est un déboire à se noyer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :