31 Mar

On dirait que Richter lui même est en ébullition sous la peau, fait trembler les os et la chair.
Un orchestre s’envenime au fond de tes pensées et tu te sens dépourvu, d’armes, de défenses, de raison et tu renonces à en chercher une.
Le silence est bien trop épuré, il enveloppe l’oxygène avec ses bras lourds et aimants.
Elle te regarde dans les yeux, tu ressens cette implosion universelle qui, jusque là, n’était qu’une vague idée. D’ailleurs tu n’avais jamais pensé à la portée nucléaire d’un regard plongé dans le tien.
Tu ne sais plus si c’est simplement ton esprit ou toi tout entier qui est imbibé d’une ivresse plus que perceptible. Tes pupilles éclatent sans rien dire, et même si tu sais que ça ne durera que quelques heures, là à cet instant, ce qui domine c’est la sensation que cela ne s’arrêtera jamais.
Elle doit le sentir au travers toi, le rythme infernal, la cadence d’une frénésie cardiaque d’un deux cent mètres nage libre projetée en plein contre son corps.
Tu t’étonnes que sa simple proximité puisse te foutre totalement à l’envers.
Tu te demandes, pour la première fois de ta vie, et ce sera à chaque fois la première fois, si tu vas pouvoir continuer sans te laisser envahir au point d’y rester.
Les secondes rampent entre vos deux corps, seuls, le reste du monde est paralysé. Annihilé.
C’est à la fois effrayant et attirant.
Tout est ralenti. Ou accéléré. Tu ne sais plus faire la différence à vrai dire.
Ce sera toujours trop rapide et trop lent en même temps. Le précipice est vaste et la gravité n’a plus d’emprise sur toi, tu renonces à chercher les réponses, tu ne peux plus, tu ne veux plus.
C’est cet instant. Celui-ci qui va aller te chercher au fond de toi même et qui réussira enfin, à te faire sentir unique
Seul au monde
Égoïste et parfait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :