24 Oct

Les veines aux yeux qui se gorgent de vide, d’un rouge dramatique. J’ai mal à l’intérieur de moi comme je ne l’ai jamais ressenti.  J’ai l’impression d’aller bien, de rire et puis je sens, ça empeste le deuil mal consommé, avorté, mort-né.
J’ai mal en moi, au plexus solaire comme ils disent, mon plexus solitaire voudrait rejeter ce que je lui donne. Mais je ne lui donne rien.
Alors je dégueule de l’invisible, de l’absence, des silences.
Des larmes qui viennent de l’intérieur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :