12 Jan

« Le goût de la vie, à quoi ressemble t-il?

Je regarde dehors mais je n’arrive pas à y foutre un pied. Ce n’est pas le froid, ni la neige, c’est ce vide. Cette transition qui commence dans ma vie me fait peur, si tu savais. Je viens peut-être de passer la moitié de ma vie, et je me retrouve au milieu de ces questions existentielles, mon existence en demi lambeaux.
Cette solitude, j’ai du mal à l’apprivoiser. M’appuyer sur moi pour remonter prend plus de temps que prévu. Entre les rires et les pleurs, la bipolarité au fond des yeux.
Je vais bien même si tu ne t’en fais pas.
J’ai juste le mal d’un siècle qui ne vient que de commencer.
Chavirer et s’exploser sur les récifs amers. Je ne sais plus nager tu sais.
J’aimais ça naviguer le long des plaines des nuits sans lunes.
Ivresse à rater lamentablement sa catharsis. J’arrive pas à expier, j’arrive pas à pardonner, j’arrive pas la foi.
J’ai toujours autant cette sensation d’écho trop répétitif au fin fond des mémoires.
Je ramasse tout ce que je peux. Je veux une armure de titan. Je vise plus haut encore. Plus rien ne me fera mal, un jour, quand mon cœur sera devenu une usine entièrement pare-balle.
J’aimerai ma belle petite gueule atypique plus que n’importe qui. »

Introspections, II

Publicités

2 Réponses to “”

  1. lunasun26 janvier 13, 2015 à 5:20 #

    Encore de très beaux échos de vie. Merci…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :