24 Mar

Parce que ce vide est intimidant. Parce qu’il me fait, je crois, plus peur que de vous dire les mots.
Que j’ai tendance à vouloir contrôler ça. Que je me sens vulnérable.
Et que je forge, avec soin, mes armures de Titan, dont je ne veux pas.
J’ai besoin de toi. Que tu sois là.
Que tu me regardes pour ouvrir les yeux sur les autres.
J’ai l’impression que c’est trouble, ça fou le trouble.
Parle avec un accent venu de loin.
Dis-moi les mots en me regardant jusqu’à me foutre à nu. Sans un sourire pour me cacher derrière.
Pour que tu saisisses la faille avec justesse et que tu vois ces réactions que je m’acharne à cacher, dissimuler, avaler pour ne pas brûler.
Parle encore pour que je puisse, à défaut de réussir à m’exprimer, dans un regard, te donner l’impression d’avoir dérobé le monde à l’humanité tout entière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :