26 Juin

Tu es là et ce sont les murs des horizons tout entiers qui sont annihilés, qui se dénudent dans un chaos proche de la perfection.
Je crois que je retiendrai cette dernière phrase comme étant la comparaison la plus absolue qui soit.
Dans tout ce qu’elle est elle inspire le désordre. La puissance. La beauté.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :