21 Juil

Un large sourire qui entaille mes joues. Un sourire libertaire.
Je ne pense plus à rien avant de m’endormir. Je laisse ma main et mon visage s’imprégner une dernière fois de toi, attrape-rêve.
Emmêlée dans un de tes regards, plus de peur.
Tire encore la corde, je n’ai jamais été aussi libre et attachée.
Pendue à notre existence comme le cordon qui me maintient en vie.
Peut-être enfin prête à venir au monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :