4 Août

On se dit je t’aime au travers un écran avant de raccrocher comme pour donner sa dose d’endorphine à l’âme d’enfant.
L’enfant répond machinalement, ça fait longtemps qu’elle n’y croit plus. Ça fait longtemps que les je t’aime ont la portée sémantique d’une interjection. Ça donne du rythme à la phrase. Ça clos le débat et c’est tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :