23 Nov

Je suis comme celles-là. Celles que l’on aime habillée. Celles que l’on n’aime pas abîmées.
Je n’ai pas du rouge plaqué sur les lèvres qui ne sont pas entr’ouvertes sensuellement comme une couverture de magazine.
Je n’ai pas de photos de moi dans une robe qui dévoilerai mes jambes et mes seins un peu trop. Je n’ai pas les cheveux qui se perdent sur les épaules et je ne sais pas faire de mouvement lubrifiants pour les yeux de ceux qui aiment ça.
Ce n’est pas que je n’aime pas ça. C’est que je ne sens pas cette légitimité. Ce pouvoir.
Mais lorsque je regarde, je ressens cette femme au fond de moi.
Cette femme imagine qu’on la regarde comme ces autres sont regardées. À ne plus penser à rien. À ne plus pouvoir détacher les yeux.
Je voudrais savoir comment être le philtre.
Je voudrais être ces femmes, même habillée. Même nue. Même en train de dormir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :