16 Fév

Fragments d’un visage légèrement penché
Elle ne me voit pas
Je la perfore de regards silencieux
Dessinant mentalement les courbes du visage
Transposant l’image à travers le temps
Imaginer son allure.
Penser à contresens
J’entends les soupirs
D’il y a quelques heures
Drapés, à nus et conquérants
Je reste allongé, muet et immobile
Elle le sait.
La vue imprenable sur son indifférence passagère
Me prends toute entier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :