17 Fév

Son corps exulte sous tes yeux dans une indécence qui te les éveille tous.
La contagion de votre attraction épaissit l’atmosphère, les autres ne vous regardent plus.
Ses mouvements frôlent l’intérieur de ta chair, ils brûlent, incendient, expérimentent l’amour qui ne se touche qu’au rythme de la musique qui rôde autour de vous.

C’est de l’art qui coagule
Elle ne te quitte pas des yeux
Dans un désir somptueusement chorégraphié
Inaccessible et délicieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :