15 Nov

Pris dans les tourmentes, les mots durs que je tremble
La peur qui m’éblouit.
Et si je ne dis rien dans l’écho qui démembre
Me plonger dans l’oubli.
Violer ma conscience de vice et de violence
Et de toi aussi.

Publicités

2 Réponses to “”

  1. Ariane décembre 5, 2016 à 11:04 #

    On en veut d’auuutres ! 😬😬

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :