13 Jan

– Qu’est-ce que tu fais?

– Je dévisage tes cuisses comme on regarde un Rodin. On y voit déjà le mouvement, la pureté, le travail des mains sur la surface blanche. Les statues à genoux. Les artistes contemplatifs, maîtres absolus.
J’ai passé ma vie à me demander si je faisais les choses de la bonne manière.

– Et?

–  Et ce ne fut jamais le cas. Les gens partent ou nous finissons par nous lasser. Nous ne sommes jamais assez bien, nos erreurs planent au dessus de nous même, fatalistes.
Alors avec toi je ne ferai pas semblant. Regarde-moi comme on regarde la vérité en face.
Regarde-moi avec dégoût, envie, tendresse, amour, compassion, rage, colère, nostalgie, envie.
J’ai trop bu, pas assez baisé, et je n’ai plus rien à perdre.

Publicités

2 Réponses to “”

  1. Ariane janvier 14, 2017 à 9:09 #

    Je suis absolument fan des derniers textes que tu as écris ! Je ne m’en lasse pas vraiment ! Merci pour ces petits bonheurs quotidiens 😘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :