25 Avr

Tu sais ça prend du temps à devenir soi-même
On respire par le coeur à baiser les étoiles
Ça ouvre un peu les veines, ça ouvre un peu les vannes
D’avoir perdu les quais en plein coeur de l’ automne
Les feuilles dans la gueule déshabillent la ville
La bière n’est pas belle, la vodka n’est pas bonne.
C’est tout un strip poker mais tu as les mains vides.

Son visage distancé au fond d’une Atlantique
Tu ramasses le temps, il n’y a plus de fleurs
Tu penses au goût amer de toute cette Amérique
L’hiver te fout du blanc quand tu rêves en couleurs.

Et les bars du plateau ne changent rien au mépris
Quand la marée descend bribes d’étoiles dans ton lit
Colmater les comètes avec de l’ecstasy.
Finir toute la bouteille, en faire un télescope
Chialer au fond du ciel et s’allumer une clope.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :