12 Juin

Tu l’as déjà ressenti toi, cette émotion qui te fait comprendre que tu as les entrailles pare-balles. Que tu renfermes sur toi, à même la peau, comme une greffe de terreur, des murs.
Tu as Berlin dans le sang, sur le corps et partout des armées qui s’évertuent à superposer les pierres.
Ne pas se sentir réunifié. Tu voudrais être capable de respirer sans retenir l’air qui sort de toi. Mais même donner l’oxygène à l’univers est terrifiant. Donner c’est prendre le risque d’affaiblir les murailles.
Tu ne te souviens plus du sentiment d’abandon. Tu ne te souviens plus de ce que ça fait de s’endormir entièrement étendu sur un autre corps. Coaguler sur la tiédeur de sa peau.
Tu attends, quelque part comme tout ceux qui gravaient de leur coeur les pierres d’une Allemagne divisée, la révolution insoumise. La force d’un barrage qui explose.
Les yeux rivés dans le miroir de la salle de bain. N’être même pas capable de se laisser soi-même rentrer au fond de soi.  

Il disait «Demain peut-être.
Dans demain il y a la vie.»

Pour des murailles faire un jour l’amnistie.

Publicités

2 Réponses to “”

  1. Cata'rsis juin 12, 2017 à 5:49 #

    Hey. (J’ai pour habitude de commencer tous mes messages comme ça, alors celui-là ne fera pas exception à la règle ;))
    J’ai atterri ici par pur hasard, j’ignore il y a combien de temps. Je me rappelle que c’était le tatouage de ta bannière qui m’avait intriguée, et j’ai été scotchée à l’instant où j’ai posé les yeux sur tes mots. J’ai mis la page en favoris, et depuis je reviens de temps en temps quand j’ai besoin de lire quelque chose qui me parle immédiatement.
    J’ai pas envie de t’expliquer scolairement à quel point t’écris bien ; ce serait fade et plat de simplement te dire que t’as un style impressionnant et exceptionnel. Y’a autre chose, que je saurais pas exprimer, tes mots sont juste superbement agencés, pour moi c’est parfait, ce que t’en fais. Je sais rien de toi mais j’aurais presque l’impression de te connaître un peu en te lisant, c’est tellement putain de poétique, ça transmet des trucs tellement précis alors que les tournures et les phrases sont loin d’être conventionnelles … Sincèrement, si tout le monde exprimait ce qu’il ressentait à ta façon, le monde serait bien plus supportable. J’rêve de faire la connaissance de quelqu’un qui manie les mots avec autant de dextérité que toi.
    Je continuerai à traîner dans le coin :3

    • sismographe juin 12, 2017 à 5:53 #

      wow. C’est sans doutes le message le plus déroutant qu’il m’ait été donné de lire. Merci pour ces mots, merci sincèrement de voir dans l’écriture une bribe de vérité abrupte, comme je veux la faire ressortir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :