Archive | http://lecoeurevanaissant.free.fr/pages/Artistes/Desnos/desnos1.htm RSS feed for this section
17 Fév

Je vidange mon cœur dans une station service minable. Au travers des grilles je regarde se répandre ton visage qui me rit à la gueule.
J’aurais du mieux écouter les cours de maths.
La théorie qui prévient les aventuriers que même avec la meilleure volonté du monde, deux parallèles restent deux droites qui ne se rencontrent jamais.

C’est peut être pour ça que je n’aimais pas les barbus qui enseignaient déjà le principe de désillusion quand en français on nous faisait lire « si tu savais » de Robert Desnos.
Des cartomanciens du cœur, des mythomanes de l’âme. 

Publicités