Archive | L’enfer du décors RSS feed for this section
26 Juil

« Tout ça commençait mal. La charpente d’une vie totalement bringuebalante, le corps à vif mais sans jamais le montrer.
La pudeur même d’exister.
Des blessures du paraître, celles qui ne se voient pas vraiment dont aux yeux des autres on ne peut pas souffrir « vraiment ».
La construction d’un être humain est pire qu’un tutoriel Ikea. »