Archive | Métaphores du corps RSS feed for this section
7 Mar

Je ne sais pas si tu as remarqué, normalement on tremble après. Moi j’ai tremblé en ouvrant la porte. Je savais que tu étais derrière.
La porte Stargate. Tu entres et rien n’est plus pareil.
Ça me déchire. Ça déchire.
Les bras devenus fous, devenus la serre de tes silences si marqués.

Je serre.

J’ai un peu peur d’y laisser la vie. C’est comme la phase des 7 ans.
Version Michael-Ange.
Le septième ciel c’est toujours un peu risqué. J’ai pas spécialement le vertige mais avec toi, je ne sais pas.
C’est un peu un bar à oxygène.
Je respire trop fort en plus.
Je n’arrive plus trop à parler quand toi tu voudrais que je me lance dans une conférence sur ton corps.

Tu vois pas tout ce que je suis en train de te dire ? Les yeux qui mélangent les mots mais qui veulent tous dire la même chose.
Dans le meilleur des dictionnaires tu ne les retrouverais pas, et je ne saurais même pas les écrire.

J’ai la main-mise sur toi pour les heures à venir, j’emmerde à peu près tout le reste du monde.
Pour tout l’or du monde, je ne quitterai jamais ta terre.

Publicités
5 Mar

Gueule de petit breton
Qui en a marre du bac à sable
Va te faire l’atlantique
Sans les mains